Même si cela peut paraître étrange à première vue, l’automne est bien la saison des roses. Du moins en ce qui concerne leur plantation. Car l’arrière-saison est idéale pour planter des rosiers dans le jardin. Tant que le sol n’est pas encore gelé, les plantes ont suffisamment de temps pour faire leurs racines et bourgeonner au printemps. L’été venu, vous pourrez ensuite profiter de leurs opulentes fleurs odorantes qui sublimeront votre parterre, votre tonnelle ou encore votre arche à rosiers.

Pour savoir à quoi il faut veiller si vous voulez planter des rosiers en automne, consultez notre guide pratique.

ELEO Pavillon Florenz, unbeschichtet in Edelrost Patina, mit Kletterrosen
Décor romantique et lieu d’exception pour se détendre : la tonnelle Firenze en version non traitée est recouverte de roses au parfum envoûtant. ©ELEO Tonnelle
Notre conseil :

vos rosiers seront particulièrement bien mis en valeur si vous les laissez grimper sur une tonnelle en métal ou une arche à rosiers. Pour un peu de féérie au jardin.

Comment planter des rosiers en automne ?

En automne, les jardineries et les revendeurs spécialisés proposent souvent des rosiers aux racines nues. Cela signifie qu’ils ne sont pas vendus en pot ou en godet, mais, comme le terme l’indique, avec des « racines nues ». L’avantage : les rosiers à racines nues sont bien moins chers que les plantes conditionnées en contenants.

Planter correctement ses rosiers en 5 étapes

1re étape :

pour commencer, plongez vos rosiers en racines nues pendant une bonne heure dans un seau rempli d’eau.

2e étape :

creusez un trou d’environ 40 cm de profondeur. Placez-y les rosiers avec les racines vers le bas. Le collet, c’est-à-dire la partie intermédiaire entre le système racinaire et la tige, devrait être situé environ 10 centimètre sous le sol. Cela offre à la plante une première protection solide contre le gel.

3e étape :

rebouchez ensuite le trou. Pour cela, amendez idéalement votre terre avec un mélange de sable et d’humus.

4e étape :

Dès que votre trou est rebouché, tassez légèrement la terre sur le côté, au niveau des racines du rosier, à l’aide d’une pelle.

5e étape :

Arrosez généreusement votre rosier avec une quantité d’eau correspondant à un voire à deux arrosoirs. Pour cela, dirigez directement le jet d’eau sur l’emplacement de la plantation. Pour terminer, vous pouvez encore buter un peu la terre située autour du rosier pour assurer une bonne protection contre l’évaporation et l’assèchement.

Blüte Edelrose Nostalgie im Detail
Romantisme assuré au jardin : le rosier Nostalgie® se prête très bien à une plantation en automne. ©lapping, pixabay.com

Le top 3 des rosiers à planter en automne

Nos recommandations personnelles pour vous inspirer :

  • Rosier Nostalgie® : romantique et féérique, cette belle rose invite à la Nostalgie®. Ses fleurs sont riches en pétales bordés de rose ou rouge cerise enveloppant un ravissant cœur couleur crème. Elles diffusent une senteur délicate. Cet arbuste atteint 70 à 120 cm de haut et convient ainsi très bien pour les treillages ou, planté dans un bac, pour végétaliser une tonnelle.
  • Rosier nain Cutie Pie : un adorable rosier nain avec d’innombrables fleurs ! Cutie Pie n’enchante pas uniquement les propriétaires de jardin, mais aussi les insectes butineurs. Grâce à sa taille modérée, ce rosier se plait aussi bien dans des jardinières de balcon ou des bacs.
  • Rosier grimpant Guirlande d’Amour : avec une végétation exubérante, ce rosier grimpant blanc aime prendre de la hauteur et est facile d’entretien. Avec une hauteur pouvant atteindre les 300 centimètres, cet arbuste est idéal pour les arches à rosiers et les tonnelles. Guirlande d’Amour fleurit tout l’été et est peu exigeant. Cette sorte convient donc très bien aux novices.
ELEO Rankgitter Rosa mit blühenden Rosen
Plantées en automne, en fleurs en été : sur l’élégant treillage ELEO Rosa, vos roses seront parfaitement mises en valeur. ©ELEO Tonnelle

Quel entretien pour les rosiers en automne ?

Les rosiers tout juste plantés cet automne ne nécessitent presque aucun entretien. Le plus important sont les conditions de départ que vous leur offrez. C’est-à-dire une plantation correcte et un arrosage suffisant. Sur les rosiers plus anciens, vous pourrez couper les fleurs et les branches mortes. Vos roses se réjouiront d’un apport en engrais d’automne, qui renforce les plantes au vu de l’hiver à venir.

Doit-on couper les rosiers en automne ?

La taille des rosiers proprement dite n’aura lieu qu’au printemps. Mais vous pourrez toujours rabattre l’arbuste en automne, si celui-ci a pris trop d’envergure ou si des branches ou feuilles ont pourri. La règle : ne coupez pas plus que nécessaire et absolument avant les premières gelées nocturnes.

Faut-il couvrir les rosiers en hiver ?

Que votre rosier résiste sans problème aux gelées d’hiver relève de sa variété. Certaines variétés résistent très bien au froid, tandis que d’autres auront besoin d’être protégées. Pour ne prendre aucun risque, vous pourrez buter vos rosiers à massifs avec une terre riche en compost sur 10 cm env. Vos plantes seront ainsi bien protégées.

Vous pourrez également protéger vos roses en pot en les enveloppant dans de la toile de jute ou une bâche à bulles avant de les placer dans un lieu abrité du vent (un coin de votre terrasse ou dans le garage).Si vous possédez des rosiers sur tige, enveloppez la couronne tout en souplesse de non-tissé et fixez-le bien à l’aide d’une cordelette. Vous protégerez ainsi votre arbuste contre les dégâts pouvant être causés par le froid.

Notre conseil :

lisez également notre article Braseros et paniers à feu pour le jardin et la terrasse ;  profitez de l’automne et de l’hiver pour vous créer un cocon merveilleusement douillet!

Arches de rosiers d’ELEO

Tonnelles pour rosiers d’ELEO